http://www.agirpouringrid.com/

Nouveau blog
http://agiravecingrid-aquitaine.blogspot.com/

Merci aux membres du comité Arnaud, Hervé, Camille ,Sophie, Fanny, Christophe, ma grande amie Laurence et Marion (et tous les autres membres d'Agir Pour Ingrid).

Un gros merci à mes collègues d'Arcachon.
Ma très patiente et sensible directrice Sabine, mes adorables collègues Audrey et Sandra et ma petite Soeur Christelle et à l'ensemble du personnel du SIBA ainsi qu'aux élus du Bassin d'Arcachon et de Gironde.

Et aussi merci de vous avoir croisé vos chemins (spirituellement) Fabrice, Mélanie et Lorenzo et mon plus profond respect à vous Ingrid Betancourt. Nous devons continuer, vivre c’est s’engager

Encore un grand merci pour Sabine, Christelle et laurence, sans ma "maman", ma "petite soeur" et ma "jumelle" je n'aurais pas pu faire cela, vous m'avez donner un équilibre et vous m'avez rattraper quand j'ai perdu le cap, sans vous je n'aurais pas pu me relever aussi rapidement, ce comité m'a permis de faire de très belle rencontre de voir de belle personne.

Dans chacune de vous je retrouve de la dignité, du courage et la determination, les valeurs d'une certaine personne...

Merci Sabine, j'attends tes récits...
Merci Christelle, je reçois ta gentillesse...
Merci Laurence, je t'attends...

bonne route à tous, ce fut un beau moment...

Mais nous avons un nouveau combat

23 février 2008

le vrai visage des farc

Créées en 1964 sur les vestiges d'une milice paysanne, elles sont en lutte contre les forces gouvernementales.La guérilla compte environ 15.000 combattants, dont 40% de femmes, actifs sur quelque 70 fronts, dans les campagnes colombiennes. Leur chef et fondateur Manuel Marulanda, 77 ans, est connu comme le «plus vieux guérillero du monde»: cela fait près de 50 ans qu'il vit dans des villages retirés, caché des autorités colombiennes qui le considèrent comme l'ennemi public numéro un. Les Farc inscrivent leur combat dans la lignée des nombreuses forces révolutionnaires qui ont marqué l'Amérique latine. A la tête de la guérilla, les décisions appartiennent au «secrétariat», sorte de bureau politique tenu d'un

video

e main de fer par Manuel Marulanda. Depuis leur création, les Farc pratiquent l'enlèvement et l'assassinat d'opposants. Ils détiendraient actuellement plus de 1.000 otages dans des conditions de vie très difficiles. Parmi elles, une cinquantaine de personnalités politiques, comme Ingrid Betancourt. En échange de la libération des otages, l'organisation demande la remise en liberté de quelque 500 combattants détenus dans les prisons colombiennes. Inscrits au rang d'organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union Européenne, les Farc sont dans la ligne de mire de Washington, qui leur reproche d'être les principaux responsables du trafic de drogue en Colombie. En réalité, selon plusieurs experts, le trafic de la cocaïne serait davantage le fait de milices paramilitaires d'extrême droite. Les Farc sont aussi la cible privilégiée de l'administration d'Alvaro Uribe. Le président colombien, d'obédience conservatrice, a été réélu en mai 2006 pour un second mandat de cinq ans. Son objectif reste le même: lutter contre le terrorisme et les nombreuses organisations armées qui opèrent en Colombie, au premier rang desquelles les Farc.

Aucun commentaire: